Skip to main content

Comment avoir plus d'influence au travail : trois stratégies faciles à adopter

Posted: 17 September 2017
Influence_LG-blog-main-image.jpg

Lelia Gowland, Principal, Gowland, LLC

Votre mission est d’acheter des voyages ? Il est fort probable que vous apparteniez à la gent féminine. En effet, 71 % des acheteurs directs membres de la GBTA sont des femmes. Etant donné qu’il existe de nombreux échanges entre les acheteurs de voyages et les départements de finance et d’achat, il y a donc également fort à parier que votre supérieur soit un homme puisque 88 % des directeurs financiers des entreprises du S&P 500 sont des hommes.

Contrairement au monde de l’ingénierie ou de la technologie, beaucoup de femmes travaillent dans le secteur du voyage. En revanche, elles y occupent rarement des postes décisionnels au sein des directions. Mais alors, que faire pour rééquilibrer la balance ? Changer la culture d’entreprise et promouvoir davantage de femmes sont des objectifs essentiels à long terme, mais ces actions ne permettent pas de renforcer votre influence actuelle. Voici des stratégies que vous pouvez appliquer dès maintenant pour améliorer votre pouvoir d’influence auprès des décisionnaires et des voyageurs de votre entreprise.

  1. Déterminez les types de networking qui fonctionnent.

Pour augmenter son pouvoir d'influence, il est crucial de tisser des relations et de rencontrer de nouvelles personnes. Toutefois rassurez-vous, si parler de la pluie et du beau temps lors d’un afterwork avec des inconnus n’est pas votre tasse de thé, sachez qu’il existe d’autres moyens. Le networking se pratique de 1001 manières, y compris à travers des activités de groupe et des associations professionnelles. Une personne m’a un jour raconté que sa société dépensait beaucoup d’argent pour divertir les clients avec des activités qui plaisent généralement plus à ces messieurs. Elle a donc choisit de les amener plutôt au théâtre pour voir Hamilton ou encore au spa, et s’amuse à décrire l’activité comme du « golf ».

Prenez le temps de networker avec plaisir ! Construisez-vous un groupe de collègues avec qui vous pourrez partager des passe-temps que vous aimez. Les activités communes sont un excellent moyen de créer des liens, mais n’oubliez pas de parler du travail lorsque vous les pratiquez. Les salons professionnels, comme le GBTA à Boston et l’IFTM à Paris, sont l’occasion de discuter des tendances du secteur, de développer de nouvelles compétences et de planifier l’évolution de votre carrière.

La majorité des employés juniors du secteur du tourisme étant des femmes, certains vétérans du secteur considèrent que les salons professionnels jouent un rôle crucial dans l’ouverture de postes de direction aux femmes. Quelle que soit votre stratégie de networking, n’oubliez pas de tisser des liens avec les hommes. Les réseaux personnels et professionnels des femmes sont plus susceptibles d’être constitués d’autres femmes. Nul doute que les espaces réservés aux femmes offrent un soutien professionnel formidable, mais si vous limitez votre réseautage aux seuls cercles féminins, vous laissez passer la chance de peser auprès des acteurs les plus influents du monde du voyage.

  1. Devenez un intermédiaire clé.

Comme le suggère Allyson Downey, CEO de weeSpring, « Soyez généreux dans vos relations ». Elle explique « Lorsque je rencontre une nouvelle personne, je me demande tout de suite si je connais quelqu’un qui pourrait l’aider ». En mettant des gens en relation, vous renvoyez l’image d’une personne attentionnée qui ne manque pas de ressources, vous renforcez votre relation avec ces personnes et augmentez vos chances qu’un jour, elles vous renvoient l’ascenseur.

Nombre de mes relations amicales et professionnelles les plus solides sont nées sous l’impulsion d’amis qui m’ont dit « Il faut absolument que tu rencontres untel ou untel ». Il faut garder à l’esprit qu'il n'est pas nécessaire que ces rencontres soient organisées par des pairs pour qu’elles soient fructueuses. Il y a quelques années, je prenais un café avec une étudiante qui m’a suggérée de rencontrer son professeur, car nous avions un intérêt commun pour les expériences des femmes en négociations. Je me suis alors lié d’amitié avec lui et, depuis, nous nous retrouvons souvent pour des séances de réflexions dites « Mastermind ».

  1. Trouvez des moyens de vous investir dans vos relations actuelles.

Nous entendons régulièrement parler des rôles convoités de « mentor » et de « parrain ou marraine » que beaucoup recherchent comme le Graal.

Et si ces personnes étaient déjà là, à vos côtés ? Un mentor est simplement un conseiller expérimenté en qui vous avez confiance. Le parrain ou la marraine déniche des opportunités pour vous, fait l’éloge de vos exploits et use de son influence pour faire avancer votre carrière. Aucun de ces deux rôles ne requiert la grande différence d’âge ou de succès à laquelle on pourrait s’attendre. Mes amis et moi avons déjà joué ces rôles les uns pour les autres. En voici quelques exemples : Le rôle d’un mentor : donner son opinion et ses conseils

  • Donnez votre opinion sur des présentations, des rapports et d’autres documents professionnels. Les femmes demandent des retours sur leur travail aussi souvent que les hommes, mais elles sont moins susceptibles d’en recevoir. Votre amie doit faire une présentation importante ? Suggérez-lui de faire une répétition générale pendant laquelle vous l’aiderez à s’améliorer et à perfectionner son contenu.
  • Créez un groupe de discussion dans le but de vous entraider à fixer et à atteindre des objectifs professionnels ambitieux. Imaginez que chaque membre de cette équipe est à la fois une intermédiaire clé, une supportrice et une personne à qui vous devez rendre des comptes.

Le rôle d'une marraine : promouvoir et encourager

  • Recommandez-vous mutuellement les uns les autres pour participer à des projets, postuler à des emplois et obtenir des récompenses ou des prix. On entend trop souvent le refrain « Il n’y a pas beaucoup de candidates qualifiées ». Encouragez les femmes à poser leur candidature et faites leurs éloges auprès de ceux qui prennent les décisions.
  • Utilisez la méthode de l’amplification. Chaque fois qu’une femme met en avant un argument important en réunion, répétez-le et rappelez de qui il émane. Vous donnerez ainsi de la crédibilité à son idée et réduirez le « vol d’idée », un exercice bien connu selon lequel un homme dit la même chose deux minutes plus tard et où tout le monde trouve l’idée formidable. Vous pourriez, par exemple, dire : « Revenons sur les idées d’Aurélie concernant les problèmes des voyageurs ».
  • Célébrez les réussites de chacune en privé, en présence d’acteurs importants du secteur et sur les médias sociaux. Puisque les femmes qui se mettent trop en avant ont souvent mauvaise réputation, avoir des amis qui le font à leur place peut être la solution. (Engagez-vous aussi à apprendre à devenir une experte de l’autopromotion.)

Maintenant, il est temps de passer à l’action ! Ces stratégies peuvent vous aider à tisser votre réseau et à augmenter votre pouvoir d’influence tout en vous amusant. (Vous êtes membre d’une association professionnelle ou d’un groupe du secteur qui promeut l’action des femmes ? Vous détenez le secret de stratégies qui vous ont permis d’augmenter votre pouvoir d’influence ? Dites-le nous sur Twitter !)

Vous cherchez de meilleures solutions pour vos voyages d’affaires ? Contactez-nous.